Mieux vaut en rire…

Cette fois, dans la catégorie humour interreligieux, je vous propose quelques dessins. On devrait essayer rire de soi un peu plus souvent…

RELIGIONS

Humour4

bouddha et jesus

Bouddha: « J’aurais dû instaurer une règle pour interdire qu’on me représente. Ils me font toujours gros. »

Jésus: « Ne m’en parle pas, ça fait 2000 ans que je suis un mec blanc et blond. »

 

dark-twisted-humor-comics-2

Prière des enfants: « S’il te plaît, aide-moi à gagner le concours d’orthographe. »

 

comic religion

alex_religion

Publicités

Pour rire…

Un peu d’humour interreligieux en période de vacances. L’antithèse de l’intégriste est à mon avis celui qui sait rire de lui-même…

Lève-toi et marche !

Je suis allé à un séminaire interreligieux. Un évêque est venu, posa ses mains sur ma main et me dit: «Par la volonté de Jésus-Christ, vous marcherez aujourd’hui!»
J’ai souri et lui ai dit que je n’étais pas paralysé.
Un rabbin est venu, posa ses mains sur ma main et dit: «Par la volonté du Dieu Tout-Puissant, vous marcherez aujourd’hui!»
J’étais moins amusé quand je lui ai dit que j’allais très bien.
Un iman est venu, a pris mes mains et dit: «Incha Allah, vous marcherez aujourd’hui! »
J’ai craqué et ai protesté: «Je suis en pleine forme!»
Un moine bouddhiste est venu, a tenu mes mains et dit: «Par la volonté de Bouddha, vous marcherez aujourd’hui!»
Je lui ai fait savoir un peu agressivement qu’il se trompait de personne.
Enfin, un prêtre hindou est venu, a tenu mes mains et a ajouté : « Par la volonté de Dieu, vous marcherez aujourd’hui. »
J’ai ricané et ai fait semblant de l’ignorer.
Après le séminaire, je suis sorti et ai réalisé que ma voiture avait été volée.
Je crois aujourd’hui en toutes les religions, également.

dans un bar

(Jeu de mot en anglais : « un pasteur, un prêtre et un rabbin entre dans une barre/un bar »)

Du haut de la Tour Eiffel

C’est l’histoire d’un musulman, d’un bouddhiste et un chrétien. Ils sont en haut de la Tour Eiffel et veulent se prouver la toute-puissance de leur croyance. Le chrétien saute dans le vide et dit à haute voix :
– Jésus, Jésus, Jésus, Jésus, et il s’écrase en bas, mort.
Le bouddhiste saute et crie à haute voix :
– Bouddha, Bouddha, Bouddha, Bouddha, et au bout de 10 mètres, il s’arrête de tomber et se retrouve sur les escaliers qu’il descend tranquillement à pied.
Enfin le musulman saute et crie à haute voix :
– Allah, Allah, Allah, Allah, Allah et au bout de 10 mètres il crie : Bouddha, Bouddha, Bouddha, Bouddha !

Examens

(Paru dans un journal singapourien : Les jeunes désertent la religion. « D’après les infos, de plus en plus de jeunes ne croient pas au divin » « Pourtant, j’ai remarqué qu’ils sont encore beaucoup à prier…le jour de la publication des résultats d’examens. »)

J’achète !

Un catholique, un protestant, un musulman et un juif discutent dans un café :
– J’ai une grande fortune. Et j’achèterais bien la Citibank ! Dit le catholique.
– Je suis très riche et j’achèterais bien la General Motors ! Dit le protestant
– Je suis un prince fabuleusement riche… Je vais acheter Microsoft ! Dit le musulman
Ensuite viens le tour du juif… Il remue son café, place la cuillère proprement sur la table, prend une petite gorgée de café, les regarde et dit avec désinvolture :
– Je ne vends pas !

Paradis interreligieux

(Centre de tri des âmes. « Bouddhiste? – recyclable. Hindou? – recyclable. Luthérien? – Non-recyclable. Krishna? – Oui. Catholique? – Non. Agnostique? – Fais-le à pile ou face. »)

 

Pour une histoire de maillot de bain.

Je ne pensais pas en parler ici, mais puisqu’il s’agit du savoir vivre ensemble avec les autres religions, que cela se passe en France, ma chère terre natale, et qu’on en parle jusqu’à Singapour… Voici quelques mots et beaucoup d’images sur le sujet…

Cet été, la France se ridiculise donc aux yeux du monde en obligeant des femmes à se déshabiller pour aller à la plage. Cela fait couler beaucoup d’encre (par exemple à Singapour : ici ou ), c’est une affaire locale qui est devenue nationale, puis internationale. Pourtant, le nombre de femmes portant le burkini est tellement infime que les médias français ont dû aller chercher des photos en Turquie pour illustrer ce sujet d’atteinte aux bonnes mœurs. Plusieurs millions de français sont musulmans, c’est la deuxième religion en France, après le catholicisme. Quand va-t-on accepter qu’ils font partie de l’identité moderne de la France ? Quand va-t-on apprendre à vivre ensemble au lieu de souffler sur le feu de la division ?

« À partir du moment où nos ancêtres ont colonisé (ont fait l’erreur de coloniser, d’après moi), nous avons à en porter la responsabilité et les conséquences. Voilà des sociétés entières, de confession musulmane et bien souvent de langue française, qui sont amenées à venir chez nous parce que nous les y avons attirées. Ce serait incroyable maintenant de ne pas vouloir vivre avec elles. » Chantal Delsol, philosophe et historienne des idées. Article du 26/8/2016

Les attentats terroristes en France n’ont fait qu’apporter de l’eau au moulin de ceux qui étaient déjà allergiques à tout ce qui est musulman. Je comprends l’anxiété de certains de mes compatriotes.  L’islam ne leur est pas familier, ces femmes qui se couvrent la tête apparaissent dans leur environnement comme un cheveu sur la soupe. Une femme voilée représente un symbole qu’on a du mal à comprendre et qu’on interprète hâtivement comme une soumission de la femme à l’homme. Dans un futur proche, j’envisage d’ailleurs d’écrire un article pour expliquer un peu ce que veut dire le port du voile, quel est son origine, et surtout donner la parole à celles qui le portent ici, à Singapour. C’est un point qui m’a longtemps posé question dans la religion musulmane, et j’ai donc pas mal creusé pour essayer de comprendre. En attendant,

« Il y a quelque chose qui donne le tournis dans ces arrêtés d’interdiction du burkini qui fleurissent sur le littoral français. L’évidence de la contradiction – imposer des règles sur ce que les femmes peuvent porter sur la base de l’idée qu’il est injuste pour les femmes de devoir obéir à des règles sur ce que les femmes peuvent porter ». Amanda Taub, The New York Times, 18 août 2016

Cet article du New York Times analyse très bien la difficulté que certains français ont à remettre en cause ce qui fait leur identité nationale. Celle-ci ne se résume plus à ‘nos ancêtres les gaulois’ ou encore à la ‘France fille aînée de l’Église’. Un français d’origine maghrébine et de confession musulmane ou encore un enfant de réfugiés vietnamiens et de confession bouddhiste sont pleinement français. Ils sont le fruit de notre histoire de France qui passe par un passé peu glorieux de colonisateur. Que veulent dire les mots ‘Liberté, Égalité et Fraternité’ si on ne peut accepter l’autre dans sa différence? On peut ne pas être à l’aise en voyant une femme portant un burkini ou encore une femme aux seins nus se promenant sur la plage, mais cela est avant tout révélateur de ce qui se passe dans notre tête, nos frustrations et nos peurs. Interdire une tenue plutôt qu’une autre, soi-disant parce que cela va à l’encontre des valeurs de la République me semble très subjectif, et je ne vois pas vraiment en quoi l’ordre public est menacé. Les islamistes d’ISIS doivent se réjouir de la façon dont on marginalise les musulmans en France, cela leur donne de bons arguments pour recruter des volontaires qui sont souvent justement des jeunes se sentant incompris et exclus…

Voici une petite collection de dessins et de photos apparus sur la toile pour illustrer le sujet et mettre en valeur le ridicule de la situation…

Comme le soulignent ces dessins, il y a des problèmes bien plus importants en ce moment, mais apprendre à coexister est aussi essentiel, et si toute cette histoire pouvait alimenter un débat constructif sur la place de l’islam en France, ce serait un mal pour un bien. Le bon sens semble heureusement avoir pris le dessus:

« Le juge des référés du Conseil d’État conclut que l’article 4.3 de l’arrêté contesté a porté une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle. La situation d’urgence étant par ailleurs caractérisée, il annule l’ordonnance du juge des référés du tribunal administratif de Nice et ordonne la suspension de cet article. » Conseil d’Etat

Le Conseil d’Etat a invalidé les directives des mairies concernées, mais le problème semble loin d’être résolu. Certains semblent vouloir surfer sur la vague de la peur du musulman pour engranger des votes avec leurs discours populistes.

En France on sait aussi avoir une toute autre approche et proposer des gestes très forts comme celui de musulmans s’invitant dans des églises catholiques au lendemain de l’assassinat du père Jacques Hamel. Mais hélas , cela semble moins intéresser les médias

Messe-musulmans

Comme par hasard, je viens de relire un passage du Petit Prince avec mes étudiants… C’est au chapître III:

« J’ai de sérieuses raisons de croire que la planète d’où venait le petit prince est l’astéroïde B 612. Cet astéroïde n’a été aperçu qu’une fois au télescope, en 1909, par un astronome turc.

Il avait fait alors une grande démonstration de sa découverte à un Congrès International d’Astronomie. Mais personne ne l’avait cru à cause de son costume. Les grandes personnes sont comme ça.

petitprince2Heureusement pour la réputation de l’astéroïde B 612 un dictateur turc imposa à son peuple, sous peine de mort, de s’habiller à l’Européenne. L’astronome refit sa démonstration en 1920, dans un habit très élégant. Et cette fois-ci tout le monde fut de son avis. »

petitprince1L’habit semble faire le moine…

Dieu est humour…

Je suis en vacances et pour sortir un peu du sérieux habituel, je vous propose quelques histoires drôles sur le thème de l’interreligieux, car je suis persuadé que Dieu a beaucoup d’humour 🙂

 

– La salle 8

Un homme arrive au Paradis. Saint-Pierre demande: « Religion? »

L’homme répond, « Bouddhiste. »

Saint-Pierre regarde vers le bas de sa liste, et dit: «Allez dans la salle 24, mais ne faites pas de bruit quand vous passez devant la salle 8. »

Un autre homme arrive aux portes du ciel. «Religion? »

« Musulman ».

« Allez à la salle 18, mais pas de bruit quand vous passez devant la salle 8. »

Un troisième homme arrive aux portes. «Religion? »

« Juif ».

« Allez à la salle 11, mais pas de bruit quand vous passez la salle 8. »

L’homme dit: «Je peux comprendre qu’il y ait des salles différentes pour différentes religions, mais pourquoi doit-on ne pas faire de bruit quand on passe la salle 8? »

Saint-Pierre lui répond: « Les Chrétiens sont dans la salle 8, et ils pensent être les seuls ici. »

paradis

– Miracle!

Un rabbin et un prêtre entrent en collision lors d’un accident de voiture. Les deux voitures sont complètement démolies mais, curieusement, aucun des deux hommes n’est blessé.
Après que chacun se soit extirpé de sa voiture, le rabbin voit la petite croix argentée sur le revers de la veste du prêtre et lui dit :
– Ah vous êtes prêtre. Je suis rabbin. Regardez nos voitures. Il n’en reste rien, mais nous ne sommes pas blessés. Ce doit être un signe du tout-puissant. Dieu a du vouloir que nous nous rencontrions, devenions amis et vivions en paix pour le reste de nos jours.
– Je suis entièrement d’accord avec vous. Ce doit être un signe de Dieu.
Le rabbin poursuit:
– Regardez. C’est encore un miracle. Ma voiture est en morceaux, mais cette excellente bouteille de vin d’Israël est intacte. Dieu veut certainement que nous buvions ce vin et célébrions notre bonne chance.
Il ouvre la bouteille et la tend au prêtre. Le prêtre est d’accord et en boit quelques grosses gorgées (l’émotion, la chaleur), puis rend la bouteille au rabbin. Le rabbin prend la bouteille, la rebouche puis la rend au prêtre.
Le prêtre demande :
– Vous n’en buvez pas ?
Le rabbin répond :
– Non… Je crois que je vais attendre la police.

 

– Il a raison!

Quatre théologiens avaient l’habitude de discuter théologie ensemble, et trois d’entre eux étaient toujours en désaccord avec le quatrième. Un jour, le quatrième théologien, étant une nouvelle fois mis en minorité, décida de faire appel à une autorité supérieure. « O Dieu ! cria-t-il, je sais dans mon coeur que j’ai raison et qu’ils ont tort! S’il vous plaît donnez-moi un signe pour le leur prouver! » C’était une belle journée ensoleillée. Dès que le théologien eu terminé sa prière, un nuage d’orage traversa le ciel au-dessus des quatre théologiens. Il tonna une fois et disparu. « Un signe de Dieu! Vous voyez, j’ai raison, je le savais! » Mais les trois autres étaient en désaccord une nouvelle fois, soulignant que les nuages ​​d’orage se forment souvent lors des journées chaudes. Alors le théologien pria de nouveau. « O Dieu, j’ai besoin d’un plus grand signe pour montrer que j’ai raison et qu’ils ont tort! Alors s’il vous plaît, Dieu, un plus grand signe! » Cette fois, quatre nuages ​​sont apparus, se précipitant l’un vers l’autre pour former un gros nuage, et un coup de foudre tomba sur un arbre de la colline voisine. «Je vous ai dit que j’avais raison! Cria le théologien, mais ses amis insistèrent pour dire que rien n’était arrivé qui ne pouvait être expliqué par des causes naturelles. Le théologien se préparait à demander un très, très grand signe, mais à l’ instant où il s’apprêtait à commencer: « O Dieu …, » le ciel est devenu tout noir, la terre a tremblé, et une voix tonitruante profonde entonna « IL A RAISON!!! » Le théologien mis ses mains sur ses hanches, se tourna vers les trois autres, et dit: «Alors? ». «Alors, dirent les autres théologiens… nous sommes maintenant à trois contre deux! »

rirereligieu3

– Alleluia!

Une vieille dame sortait chaque matin sur les marches de son perron, levant les bras au ciel en disant: « Loué soit le Seigneur! »
Un jour, un athée emménagea dans la maison d’à côté. Au fil du temps, il avait du mal à supporter la vieille dame. Ainsi, chaque matin, il sortit sur son porche et cria après elle, « Dieu n’existe pas! »
Le temps passait avec les deux voisins renouvelant le même cérémonial chaque jour. Puis, un matin au milieu de l’hiver, la vieille dame monta sur son perron et cria: « Loué soit le Seigneur! Seigneur, je n’ai rien à manger et je suis affamée. S’il vous plaît pensez à moi, Seigneur! »
Le lendemain matin, elle monta sur son perron et il y avait deux énormes sacs d’épicerie là devant elle. « Loué soit le Seigneur! » cria-t-elle. « Il me comble de ses bienfaits! » L’athée apparu derrière les haies et cria, « Dieu n’existe pas. C’est moi qui ai acheté tous ces produits d’épicerie! » La vieille dame jeta les bras en l’air et s’exclama: « Loué soit le Seigneur! Il me comble de ses bienfaits et fait payer le diable par la même occasion! »

ouverture

Une petite dernière pour la route, simplement pour illustrer le fait qu’en ce qui concerne le dialogue et l’échange d’idées, chacun est souvent dans sa bulle, influencé par son système de pensée…

 

– Et maintenant, je fais quoi?

La police reçoit un appel paniqué d’un chasseur. « Je viens de tomber sur un corps ensanglanté dans les bois! C’est un homme et je pense qu’il est mort! Que dois-je faire? » Le policier répond calmement: « Ça va aller, monsieur. Il vous suffit de suivre mes instructions. La première chose est de poser votre téléphone et de vous assurer qu’il est bien mort. » Il y eu alors un silence au téléphone, suivi par le bruit d’un coup de feu. La voix de l’homme revient, « Ok. Et maintenant, je fais quoi? »