L’inter-religieux au quotidien

Mardi, en début d’après-midi, on frappe à la porte. Yann, notre fils de 5 ans, va ouvrir. « C’est Auntie[1] Rose » annonce-t-il joyeusement. Rose, notre voisine est une singapourienne malaise, donc musulmane, généralement habillée en noir et portant le voile. On la regarderait sans doute de travers si elle vivait en France… Et bien Rose vient frapper une ou 2 fois par semaine à notre porte pour nous apporter un repas préparé par ses soins. Elle cuisine pour sa petite famille (sa mère, sa fille et son mari), mais elle en fait souvent un peu plus pour nous, et cela dure depuis des années! « C’est un peu épicé, alors j’ai fait des croquettes de poulet pour Yann ». Elle n’attend rien en retour, et nous ne pouvons pas lui rendre la pareille car notre cuisine n’est pas ‘Halal’[2]. Rose, c’est un peu notre ange dans la ville, qui nous rend visite régulièrement et nous rappelle que l’Amour de Dieu est universel.

L’appartement où j’habite depuis presque 20 ans avec ma femme est ce qu’on appelle un HDB, sorte de logement publique dont bénéficient plus de 80% des Singapouriens. Ma femme est singapourienne et Yann est à la fois singapourien et français (il devra choisir une nationalité à sa majorité, car Singapour n’autorise pas la double citoyenneté). En raison des quotas imposés par le gouvernement[3], nos voisins de pallier sont à l’image de la société singapourienne: trois familles chinoises, une malaise et une indienne. En terme de religion, cela veut dire que nous avons des voisins musulmans, hindous, taoïstes et chrétiens. Je suis allé me promener dans mon immeuble aujourd’hui pour prendre quelques photos, on peut souvent connaître la religion des occupants d’un appartement en observant simplement leur porte d’entrée. Voici ce que ça donne :

portesjpg

Au moment où j’écris ces quelques lignes, partout dans les écoles à Singapour, on célèbre la journée de l’harmonie raciale. Cet événement annuel commémore les affrontements entre chinois et malais de 1964. Ce jour-là, une procession pour célébrer l’anniversaire du prophète Muhammad fut interrompue par une altercation avec des chinois. Il y eu 22 morts et 454 blessés. Les enfants sont donc encouragés aujourd’hui à aller à l’école dans un costume traditionnel, reflétant ainsi la diversité de Singapour. On leur parlera plus particulièrement de ces richesses typiquement singapouriennes que l’on retrouve dans les 5 F : la nourriture (Food), les fêtes (Festivals), les visages (Faces) et les vêtements (Fashion), et on leur apprendra que, malgré les différences, il est important de vivre en harmonie, unis sous le même drapeau (Flag).

Yann 21:7:14

Yann sur le point de partir à l’école lors de la journée pour l’harmonie raciale.

Sur le chemin de l’école, nous passons devant l’un des plus grands centres bouddhistes de Singapour, le monastère de Kong Meng San Phor Kark See. « Papa, on peut aller voir le dragon? », me demande Yann. « En rentrant de l’école, c’est promis ». A l’occasion de ‘Vesak Day’[4], le temple déjà très coloré est décoré de multiples lanternes, dont un immense dragon. Yann est bien sûr fasciné par cette créature mythique, symbole de force et de sagesse. Il m’a demandé de lui expliquer pourquoi les bouddhistes faisaient la fête ce jour-là, j’ai alors essayé de lui parler de Bouddha et de son histoire. Heureusement, ‘Youtube’ est venu m’aider, grâce à un dessin animé résumant la vie de Bouddha.

 

kuanyin

Le monastère de Kong Meng San Phor Kark See décoré pour Vesak.

Dans quelques jours, ce sera la fin du Ramadan et nous serons immanquablement invités chez Rose pour la fête d’Hari Raya. Les talents culinaires de notre voisine seront alors mis en valeur et la famille élargie, les voisins profiteront de son accueil chaleureux durant toute la journée.

« Choisir ses voisins est plus important que choisir sa maison. », dit le proverbe chinois. Je n’ai pas choisi mes voisins, mais je ne souhaite vraiment pas en changer.

Rose

Quelques jours plus tard, chez Rose pour Hari Raya.

[1] Auntie veut dire ‘tante’ en anglais. C’est une marque de respect pour s’adresser à ceux qui sont plus âgés.

[2] Conforme aux règles alimentaires musulmanes.

[3] Dans chaque immeuble HDB le nombre d’appartements alloués à des chinois, des malais ou des indiens est contrôlé pour encourager les mélanges.

[4] Jour férié pour célébrer la naissance, l’éveil et la mort de Bouddha.